Sans surprise mais avec conviction, je voterai, à nouveau, Manuel Valls.

Il y a cinq ans et deux mois, je votais Manuel Valls aux primaires de la gauche.

Social-démocrate assumé, il s’inscrivait dans le sillage d’une longue tradition française, décentralisatrice, pragmatique en matière économique, ouverte sur la société et surtout morale dans sa pratique du pouvoir.
Transgressif, il bousculait les habitudes, les codes et le langage d’un parti enkysté dans les convenances du politiquement correct, dans la nostalgie lancinante des années Miterrandiennes et dans le vote utile comme unique réponse à la montée de Front National.

Cinq ans plus tard s’achève avec panache un quinquennat riche d’actions au service des français. Recrutement de professeurs, de policiers et de gendarmes, mariage pour tous, généralisation du tiers payant, loi travail, loi NOTRe (de réforme territoriale), CICE, engagement des forces françaises au Mali, ratification de la COP21 nombreuses en sont les réalisations.
Premier Ministre, il aura eu la lourde tâche, aux côtés de François Hollande, de réformer le pays en gardant à coeur de redonner plus de protection à ceux qui souffrent tout en accordant plus de liberté à ceux créent, et plus d’unité à notre nation toute entière.
A l’audace d’un homme impétueux s’est ajouté la stature d’un homme d’Etat.

Pour l’homme, pour son projet, pour la gauche et surtout pour la France, sans surprise mais avec conviction, je voterai, à nouveau, Manuel Valls.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s